Qu’est-ce que le kapok ?

Le kapok est une fibre végétale aux qualités idéales : nos coussins thaï, rembourrés avec le fruit de cet arbre géant de la forêt vierge, invitent à la détente.


En savoir plus

LE FRUIT PRÉCIEUX DU KAPOKIER

Entre nous, qui parmi vous connaît le kapok ? Alors qu’en Thaïlande, on trouve le fruit de cet arbre quasiment dans chaque chambre et dans chaque salon sous forme de matelas, les connaissances liées à cette fibre naturelle se sont presque entièrement perdues en Europe. C’est vraiment dommage : ces coussins thaï colorés rembourrés en kapok ont de multiples talents ! Ils sont idéaux pour se détendre, lire, regarder la télé, dormir, faire du camping, pour le yoga et la méditation, les virées en van, etc., etc., etc.

La liste des qualités du kapok semble pratiquement infinie.

LE KAPOK, UN MATERIAU NATUREL POLYVALENT

  • Le kapok est respirant
  • Le kapok aide à réguler la température corporelle
  • Le kapok est hypoallergénique
  • Le kapok pousse uniquement de manière naturelle
  • La kapok est transformé sans traitement
  • Le kapok est biodégradable

On peut bien évidemment se demander pourquoi le kapok est si méconnu dans nos pays alors qu’il a tant de qualités.

La réponse est simple : le kapok était connu et utilisé en Europe dans l’industrie jusque dans les années 1950, mais les connaissances liées à cette fibre naturelle se sont rapidement perdues. Pourquoi ? La marche triomphale des matières synthétiques comme la mousse froide, le polyester et le latex ont fait que le kapok a été de moins en moins utilisé comme rembourrage en raison de son prix.

Merci de contribuer à la préservation du « poumon de la terre »

Les kapokiers produisent plus d’oxygène que de carbone nécessaire à leur transport de la forêt au consommateur final. Par conséquent, les fibres de kapokier sont neutres en carbone.

Le coussin thaï livasia, un produit entièrement naturel

La culture du kapok se passe entièrement d’insecticides. Le cycle naturel est à l’œuvre ici puisqu’il ne s’agit pas de monocultures. Au moment de la récolte, les fruits mûrs tombent de cet arbre géant de la forêt vierge. Pouvant atteindre 70 mètres de hauteur, les kapokiers comptent parmi les arbres géants même dans la forêt vierge. Les paysans du cru ramassent ces gousses et les font sécher au soleil. Le kapok n’a pas besoin d’être traité même pour être transformé. Un autre avantage accessoire est que le kapok constitue une source de revenus sûre pour les paysans et leur famille, les arbres poussant à l’état sauvage. Les forêts vierges abritant des populations de kapokiers ne sont donc pas détruites pour y cultiver de l’huile de palme ou du coton.

Pourquoi le kapok est particulièrement adapté aux matelas et aux coussins

Présentant une inclusion d’air de 80 % (!), la fibre de kapok est l’une des fibres végétales les plus légères de la planète. Elle est en outre recouverte d’une fine couche de cire aux propriétés déperlantes. C’est ce qui explique que les bouées de sauvetage étaient autrefois fabriquées en kapok. Ces propriétés font du kapok le matériau idéal pour rembourrer les matelas. Les matelas en kapok créent en permanence un environnement de sommeil sec. Contrairement à de nombreux autres garnissages de matelas, le kapok n’est pas un nid à nuisibles. La substance amère naturelle et l’inclusion d’air très élevée du kapok éloignent les acariens et les mites. Les matelas en kapok conviennent donc même aux personnes allergiques.